Accueil des assistants 2021-2022

Rentrée 2021

À propos de cette page
Naviguer dans la rubrique
Partager

Rentrée 2021 : Courrier à l'attention des professeurs référents

Orléans, le 15 septembre 2021

Les inspecteurs d’académie – inspecteurs pédagogiques
régionaux de langue vivante étrangère
Les inspecteurs de l’éducation nationale des
enseignements généraux et techniques
Le délégué académique aux relations européennes
et internationales et à la coopération
à
Mesdames et Messieurs les professeurs référents
pour l’accueil des assistants et assistantes
de langue vivante étrangère

 

Objet : Accueil des assistants et assistantes de LVE 2021 du second degré

 

Madame, Monsieur,

Vous avez accepté d’être professeur référent pour l’accueil d’un assistant ou d’une assistante de langue vivante étrangère et nous vous en remercions. Votre engagement participe à leur bien-être ainsi qu’à faciliter leur expérience et leur séjour en France.

La crise sanitaire que nous traversons depuis mars 2020 vient à nouveau perturber l’arrivée des assistants et assistantes de langue vivante étrangère en France cette année, ainsi que leurs conditions d’accueil. En effet, les situations diffèrent d’un assistant et d’une assistante à l’autre en termes de passe sanitaire, voire de respect de la quarantaine pour ceux qui doivent la respecter, ne permettant pas de tous les accueillir en plénière, comme cela se faisait habituellement.

Pour autant, il est impératif d’accueillir les assistants et assistantes afin d’indiquer la façon dont ils travailleront en établissement et l’accompagnement prévu par le rectorat. Aussi, cette année, la journée d’accueil des assistants et assistantes du second degré se déroulera en deux temps :

  • Temps 1 – le lundi 4 octobre 2021 (9h-12h): accueil en visioconférence sur une demi-journée, connexion des assistants et assistantes en présence de leur professeur référent - sauf si les assistants et assistantes doivent respecter une quarantaine - afin de bénéficier d’un temps d’accueil et d’échanges tout en s’assurant que les assistants et assistantes ne rencontrent pas de problème de connexion. Ce temps-là sera réservé à l’accueil académique ainsi qu’au volet administratif. Un point sur les conditions sanitaires est également prévu, animé par le conseiller technique médecin du recteur, afin d’informer les assistants et assistantes sur les démarches à effectuer pour disposer d’un passe sanitaire ;
  • Temps 2 – mi-octobre : accueil des assistants et assistantes en présentiel, en groupes réduits, pour répondre à leurs questions sur le plan administratif et aborder le volet pédagogique. Nous vous remercions par avance de faciliter la connexion de l’assistant ou l’assistante à l’accueil en visioconférence, depuis votre établissement scolaire par exemple. Si un assistant devait se trouver en quarantaine et sans connexion Internet, nous vous remercions de l’informer du contenu de la visioconférence.

Rôle du professeur référent

Le professeur référent est l’interlocuteur privilégié de l’assistant ou l’assistante, en particulier pour l’accueillir à son arrivée en France, l’accompagner dans les démarches administratives (logement, transports, sécurité sociale, banque, etc.) et le ou la guider tout au long de l’année. Le professeur référent participe notamment à la coordination du travail des équipes pour organiser le temps d’intervention de l’assistant ou l’assistante et faciliter son intégration aux différents projets.

Afin d’accompagner au mieux l’assistant ou l’assistante à son arrivée en France, il est recommandé de prévoir son accueil dès son arrivée en organisant la liaison entre l’aéroport ou la gare le ou la plus proche et son lieu d’affectation (information sur les horaires de transport, mise en place d’une navette, etc.) et de s’assurer que ce dernier ou cette dernière dispose d’un logement au moins temporaire à son arrivée.

Modalités de travail avec l’assistant ou l’assistante

Texte de référence : La circulaire n° 2016-080 du 17 mai 2016 publiée au BO n° 20 du 19 mai 2016 relative au programme des assistants de langues vivantes étrangères définit leur statut, la durée de leur mission, leur affectation, leur mission ainsi que le rôle des différents acteurs au niveau national, académique, de l'école et de l'établissement.

Premières séances

Dès les premières semaines, il est recommandé de mettre en place une période d'observation (environ deux semaines), pendant laquelle l’assistant ou l’assistante assiste à différents cours afin de se familiariser avec le système éducatif français et les pratiques pédagogiques. Ces observations pourront être guidées par des grilles d’observables afin de pouvoir échanger avec l’assistant ou l’assistante sur les différences culturelles et le ou la préparer au mieux à ses interventions.

Co-animation

L’assistant ou l’assistante de langue n’est pas un professeur de langue mais un étudiant ou une étudiante natif inscrit dans une université dans son pays d’origine. A ce titre, si l’intervention avec des groupes réduits d’élèves peut être envisagée (8 à 10 élèves maximum semble raisonnable), la co-animation doit trouver sa place afin que la richesse qu’offre un assistant ou une assistante, tant sur les plans culturel que linguistique, soit pleinement bénéfique pour développer les compétences des élèves, notamment orales. Cette co-animation peut avoir lieu hors de la classe (préparation à la co-intervention, apport de ressources, aide à la préparation de séance, enregistrement pour le travail de la phonologie, etc.) comme en classe (partage des consignes, aide aux élèves,
apport culturel pour comparer des systèmes, apport de supports authentiques pour déclencher la prise de parole des élèves, etc.).

Rayonnement de la culture de l’assistant ou de l’assistante

Si l’intervention de l’assistant ou l’assistante en cours de langue vivante enrichira l’expérience des élèves et du professeur, son intégration à divers projets permettra de faire vivre la discipline langues vivantes à l’échelle de l’établissement. Ainsi, différents projets peuvent être menés avec l’assistant ou l’assistante : kermesse de(s) l’école(s) du secteur, EPI au collège, clubs de diverses natures, journal de l’établissement, web radio, partenariats/échanges, etc.

Documents d’accompagnement

France Éducation international, opérateur international du ministère français de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, met un guide à la disposition des assistants et assistantes de langue :
https://www.france-education-international.fr/sites/default/files/medias/flipping/le-guide-de-lassistant/. Ce guide récapitule les démarches administratives à effectuer (pages 14 à 28) mais présente également des exemples d’activités et d’interventions en fonction du public, par degré et par cycle (pages 38 à 52).

De même, un guide à destination des écoles et établissements est mis en ligne pour préparer l’accueil d’un assistant ou d’une assistante de langue : https://cache.media.eduscol.education.fr/file/Europe_et_international/34/7/Guide_etablissements_2018_2019_984347.pdf
Vous pouvez consulter les informations et conseils concernant les assistants de langue sur le Portail académique des langues : https://pedagogie.ac-orleans-tours.fr/interlangues/mobilites/assistants/

Tout au long de l’année des chargés de mission constitueront les premiers interlocuteurs des assistants et des assistantes du second degré :

  • Allemand, Sandrine LACHAUD, Sandrine.Pierre@ac-orleans-tours.fr 
  • Anglais, Cathy MARRIOTT, Cathy.Marriott@ac-orleans-tours.fr
  • Espagnol, Celia LEFEBVRE, Celia.Lefebvre@ac-orleans-tours.fr
  • Italien, Laura FERRARO, Laura.Ferraro@ac-orleans-tours.fr

Nous vous invitons à nous communiquer les questions relatives aux assistants et assistantes de langue en amont de la visioconférence du 4 octobre 2021 afin de pouvoir y répondre lors de cette réunion d’accueil.

Nous vous remercions de participer ainsi au rayonnement de la discipline langues vivantes et vous souhaitons une excellente année. Nous nous retrouverons lors de la matinée d’accueil des assistants et assistantes de langue vivante étrangère.

Elsa Delcuzoul, IA-IPR de LVE,
pour les inspecteurs de langue vivante du second degré

Nicolas Montlivet, délégué académique aux relations européennes
et internationales et à la coopération