FAQ Réforme du lycée et du baccalauréat

Vos questions sur les LVE - Mise à jour : 23 novembre 2021

À propos de cette page
Naviguer dans la rubrique
Partager

Guide de l’évaluation des apprentissages et des acquis des élèves dans le cadre de la réforme du lycée général et technologique :

https://eduscol.education.fr/document/5470/download

Une erreur s’est glissée dans la partie consacrée à l’enseignement de spécialité LLCER du guide de l’évaluation. La parenthèse (« hormis en LLCER anglais, monde contemporain ») dans le deuxième paragraphe en haut de la p. 75 de ce guide doit être supprimée. En effet, conformément à ce qui est écrit dans la note de service du 23-07-2020, l’épreuve de la classe terminale prévoit bien une traduction ou une transposition pour tous les enseignements de spécialité LLCER.

 

----- ORDRE DES LV PRÉSENTÉES À L'EXAMEN

Choix LVA / LVB / LVC : L'élève peut-il choisir n'importe quelle LVA, LVB ou LVC lors de son inscription à l'examen ?

Non : l'élève doit avoir suivi un enseignement de la (des) langue(s) concernée(s) soit dans son établissement, soit dans un établissement voisin en cas de mutualisation entre plusieurs lycées, soit à distance via les cours du CNED. 

Cf. note de service du 29-7-2021 : Choix et évaluation des langues vivantes étrangères et régionales et des disciplines non linguistiques à compter de la session 2022


Choix LVA / LVB / LVC : À quel moment l'élève doit-il arrêter le choix des langues qu'il présentera à l'examen ?

Au plus tard au début de la classe de première : les évaluations de contrôle continu commencent dès le deuxième trimestre de la classe de première, ce qui ne permet pas à un candidat de permuter ses langues au cours du cycle terminal.

NB : à compter de la rentrée 2020, l'ordre dans lequel un élève suit les cours de LVE sera celui de l'inscription au baccalauréat (par exemple, un élève suivant les cours en angais LVA ne pourra pas s'inscrire à l'examen en espagnol LVA). Par conséquent, la plus grande vigilance est requise, dès la fin de l'année de seconde, concernant l'ordre des langues dans lesquelles l'élève suivra les cours, car cet ordre sera celui de l'inscription au baccalarauréat.


Choix LVA / LVB / LVC : Si un élève décide de permuter l'ordre de ses LVE, de quel horaire hebdomadaire bénéficie-t-il ?

Un élève qui décide de permuter ses LVE à partir de la classe de première bénéficie du même volume horaire de cours que les autres élèves en LVA, LVB et LVC.
Par exemple, si un candidat a suivi japonais en LVC en seconde et décide de présenter japonais en LVB au baccalauréat, alors il suivra le même nombre d'heures de cours hebdomadaires que les autres candidtas dans les autres LVB (et non le volume horaire dédié aux LVC).


Choix LVA / LVB / LVC : Si un élève décide de permuter l'ordre de ses LVE, les sujets doivent-ils être adaptés ?

NON. Un élève qui décide de permuter ses LVE accepte de facto d'être évalué en fonction du niveau cible de LVA (B2), LVB (B1) et éventuellement LVC (A2) en fin de cycle terminal.


----- LVC

LVC : Pour l'option LVC, comment les notes seront-elles comptabilisées à la session 2022 ?

Pour la session 2022, les notes de LVC sont intégrées aux moyennes trimestrielles, qui sont affectées d'un coefficient 5.

À partir de la session 2023, les LVC seront affectées d'un coefficient 4 (2 en première, 2 en terminale).


----- NATURE DES ÉVALUATIONS PRISES EN COMPTE DANS LE CONTRÔLE CONTINU EN LVE

Quels sont les types d'évaluation qui peuvent être pris en compte dans la moyenne de contrôle continu ?

En LVE, la nature-même des tâches confiées à l’élève lors de l'entraînement est distincte de la nature des tâches d’évaluation. L'entraînement vise à développer chez l’élève des stratégies d’expression ou de compréhension, et l’évaluation mesure le degré de maîtrise des stratégies entraînées. Par conséquent, l’évaluation formative constitue le premier moment où l’élève est confronté à un exercice de type évaluation : il semble donc peu pertinent de compter pour l’obtention du baccalauréat ces temps d’exercice, qui exposent bien davantage les élèves les plus fragiles qu’une évaluation sommative arrivant après ces entraînements (les tâches proposées dans les évaluations sommatives sont de même nature que les tâches proposées en évaluation formative : l’élève aura donc plus de chances de les réussir). 

Par ailleurs, les tests ou contrôles de connaissances sont régulièrement pratiqués en LVE. L’apprentissage régulier du lexique et des exceptions grammaticales contribue certes à la construction des compétences ; toutefois, la connaissance du lexique ou la maîtrise de la conjugaison ne relève d’aucune compétence spécifique (on peut connaître des listes de vocabulaire et être incapable de s’exprimer) : la note attribuée relève donc au mieux, dans ce cas, de l’assiduité du candidat dans ses apprentissages, critère qui ne figure pas dans les attendus des programmes. Par conséquent, les IA-IPR LVE déconseillent la prise en compte de ces notes dans le calcul de la moyenne au baccalauréat : si ces notes peuvent servir de levier de motivation et faire l’objet d’une « pondération réfléchie », elles doivent rester extrêmement marginales dans la moyenne globale.


La note de participation peut-elle faire l'objet d'une "pondération réfléchie" ?

Si la note est fondée sur la fréquence de participation, elle ne témoigne d'aucune compétence en expression orale (ni en continu, ni en interaction) et ne peut donc être comptabilisée dans la moyenne trimestrielle ou semestrielle. En revanche, il va de soi que la participation orale en classe peut faire l'objet d'évaluation de critères qualitatifs ponctuels permettant à l'élève de se situer dans des compétences orales transversales (être audible, réagir à un propos, être médiateur, etc.).


----- CALCUL DES MOYENNES

Calcul des moyennes - Est-il nécessaire d'évaluer toutes les activités langagières à chaque trimestre ?

Il est important de veiller à ce que toutes les activités langagières soient évaluées de manière équilibrée tout au long de l'année et qu'aucune ne soit laissée pour compte: cela ne signifie pas nécessairement une note dans chaque activité langagière à chaque trimestre, mais il faut veiller à ce que la moyenne sur le cycle terminal, constituée de plusieurs notes, représente à parts égales le niveau du candidat dans les 4 activités langagières (EO, EE, CO, CE).

Il est donc essentiel de prévoir sur chaque année du cycle terminal la répartition de l’évaluation dans chaque activité langagière.


Calcul des moyennes - Une évaluation de phonologie peut-elle rentrer en compte dans une note trimestrielle ?

Non. Dans le cadre de l'évaluation sommative, il s'agit bien d'évaluer le degré de maîtrise d'une compétence langagière, elle-même évaluée à partir de plusieurs critères : la compétence culturelle (mobilisation des connaissances liées à la sphère culturelle de la langue concernée), la compétence linguistique (grammaticale, lexicale, phonologique), et les compétences socio-linguistiques et pragmatiques. De facto, une évaluation de phonologie, au même titre qu'une évaluation de lexique, ne permet pas d'évaluer le degré de maîtrise d'une compétence dans son ensemble.


Calcul des moyennes - Qui décide de la prise en compte des évaluations pour le baccalauréat ?

C'est l'enseignant qui, dans le respect du projet d'évaluation de l'établissement, identifie les évaluations qui seront intégrées à la moyenne au baccalauréat.


----- BULLETINS ET LIVRET SCOLAIRE

Bulletins et livret scolaire - Pourquoi les niveaux du CECRL n’apparaissent plus sur le livret scolaire du lycée (LSL) et sont remplacés par "insuffisant", etc. ?

Le livret scolaire renseigne sur le degré de maîtrise du niveau attendu. Si le niveau attendu est atteint, la maîtrise pourra être considérée comme très satisfaisante par exemple.


Bulletins et livret scolaire - Que signifie "anonymiser" les bulletins et les livrets scolaires ?

Les appréciations ne doivent porter ni le prénom, ni le nom de l'élève. De même, elles ne doivent pas permettre d'identifier l'établissement d'origine de l'élève.


----- GRILLES D'ÉVALUATION

Les grilles d'évalution nationales sont-elles toujours d'actualité ?

Les grilles ne mentionnent que le niveau cible en fin de terminale. Comment les adapter tout au long du cycle terminal ?

En aucun cas, le tableau des descripteurs de capacités ne doit être réécrit.

Il convient d'adapter le tableau de conversion (sous les descripteurs de chaque grille) à la période à laquelle se tient l'évaluation :

  • Pour la LVA : B1 en début de première, B1-B2 en début de terminale, B2 en fin de terminale
  • Pour la LVB : A2-B1 en début de première, A2-B1, en début de terminale, B1 en fin de terminale

Un exemple vous est fourni ici : Grilles avec tableau de conversion adapté à chaque période du cycle terminal (NB : ces grilles constituent une présentation adaptée des grilles nationales, sans aucune modification des critères).


Les grilles peuvent-elles être utilisées dès la classe de seconde ?

OUI. Il faut néanmoins veiller à adapter le tableau de conversion des points scores situé sous les descripteurs pour les mettre en adéquation avec le niveau cible, selon la même démarche que pour les grilles présentée ci-dessus.


----- ÉVALUATIONS DE REMPLACEMENT ET ÉVALUATIONS PONCTUELLES

Évaluations ponctuelles - À qui sont-elles destinées ?

Les évaluations ponctuelles s'adressent :

  1. Aux sportifs de haut niveau, qui peuvent se présenter à une évaluation ponctuelle dans leur académie, à leur demande et sur autorisation du recteur d’académie, y compris s’ils disposent d’une moyenne annuelle, au choix :

  2. Aux élèves scolaires dont la moyenne annuelle n'est pas représentative, qui doivent se soumettre à une évaluation ponctuelle de remplacement organisée dans leur établissement :

    • Avant la fin de l'année scolaire de première sur les axes étudiés en classe de première lorsque la moyenne fait défaut en classe de première,

    • Avant la fin de l’année de terminale sur les axes du programme étudiés en classe de terminale lorsque la moyenne fait défaut en classe de terminale. NB : Programme des 6 axes obligatoires défini par la note de service parue au B.O. n°31 du 26 août 2021.


Évaluations ponctuelles - Quand les élèves s'y soumettent-ils ? Qui fait les sujets ? Est-ce aussi valable en 1ère ?

Le conseil de classe entérine la moyenne et valide une moyenne représentative, à chaque fin de trimestre et en fin d’année. Si la moyenne de l’année est jugée non représentative par le conseil de classe, alors l’élève se présente à une évaluation ponctuelle de remplacement organisée au sein de son établissement :

  • Avant la fin de l'année de première sur les axes étudiés en classe de première lorsque la moyenne fait défaut en classe de première,
  • Avant la fin de l’année de terminale sur les axes du programme étudiés en classe de terminale lorsque la moyenne fait défaut en classe de terminale.

Programme des 6 axes obligatoires défini par la note de service parue au B.O. n°31 du 26 août 2021.

Le professeur est libre de choisir le format de l'évalaution. Les sujets de la BNS peuvent être utilisés.


----- BANQUE NUMÉRIQUE DE SUJETS (BNS)

BNS - La BNS sera-t-elle mise à jour ?

OUI. La BNS sera régulièrement complétée chaque année par de nouveaux sujets.


BNS - Peut-on utiliser tels quels les sujets de la BNS ?

Les professeurs ont toute latitude pour reprendre tels quels les sujets de la BNS ou s'en inspirer pour élaborer leurs propres sujets. Rappelons que les supports doivent être authentiques et culturellement ancrés.


----- ATTESTATION DE LANGUES

Attestation de langues - Principes généraux

L'attestation de langues est délivrée en fin de cycle terminal par le professeur de l’élève, en LVA et LVB. Des épreuves sont organisées à cette fin dans l'établissement en fin de cycle terminal ; elles n'ont pas nécessairement vocation à être notées et sont destinées à aider le professeur à positionner l’élève dans chacune des 4 activités langagières à partir des grilles nationales.

Deux remarques s’imposent :

  • D’une part, il est possible d’utiliser ces épreuves pour attribuer une note chiffrée qui pourrait le cas échéant être retenue comme certificative, à condition que les sujets retenus s’inscrivent dans la continuité des séquences conduites au sein du cours ;
  • D’autre part, si l’élève commet une « contre-performance » à l’une des épreuves destinées à délivrer l’attestation de langues, rien n’empêche le professeur de s’appuyer sur d’autres devoirs pour déterminer le niveau réel de l’élève dans chaque activité langagière ; ce dernier point devrait, nous semble-t-il, être précisé dans le projet d’évaluation afin de rassurer l’élève sur le caractère progressif de cette attestation.

Attestation de langues - Quelles sont les langues concernées par cette attestation ?

La LVA et la LVB de l'élève.


Attestation de langues - Les épreuves doivent-elles avoir lieu avant l'ouverture de ParcourSup ?

NON. L'attestation de langues vivantes est délivrée à la fin du cycle terminal. Parcoursup prend en compte les bulletins de la classe de première et des deux premiers trimestres de la classe de terminales ainsi que les notes obtenues aux épreuves ponctuelles des enseignements de spécialité.


Attestation de langues - Quels sujets choisir ?

L'attestation de langues comprend quatre parties, de poids égal dans le résultat global du candidat, visant à évaluer les quatre activités langagières définies par le CECRL. La partie dédiée à l'évaluation des compétences du candidat en expression orale en continu et en interaction prend la forme d'une interrogation orale.

Les professeurs peuvent utiliser les sujets mis à leur disposition dans la banque nationale de sujets (BNS), ou s'en inspirer pour construire cette évaluation.


Attestation de langues - Les professeurs doivent-ils reprendre les modalités précisées lors des épreuves E3C telles quelles ?

Pour construire l'évaluation de l'attestation de langues, il est possible de s'inspirer de l'épreuve d'évaluation ponctuelle qui comprend les 4 activités langagières (Niveau visé : B2 pour la langue A, B1 pour la langue B).


Attestation de langues - À quel moment considérer que la compétence est acquise ?

Pour les candidats scolaires, définis dans l'introduction à la présente note de service (partie 1.A.1), le niveau indiqué dans l'attestation est déterminé par le résultat obtenu à une évaluation organisée par les professeurs de langue vivante A et de langue vivante B à l'intention de leurs élèves en fin de cycle terminal.

Les professeurs utiliseront les grilles nationales pour évaluer la prestation des candidats dans les dfférentes activités langagières : les fourchettes de points scores sous le tableau des descripteurs permet de positionner le niveau global du candidat.


Attestation de langues - Peut-on s'inspirer des documents libres de la certification Cambridge ou de toute autre certification en LVE délivrée par un organisme ?

NON. En effet, les supports utilisés lors de la passation des épreuves des certifications en langue étrangère ne correspondent pas aux axes thématiques des programmes du cycle terminal.


Attestation de langues - Quelle est la différence avec la certification Cambridge ?

La certification Cambridge ainsi que les certifications dans les autres langues sont payantes et réservées à certains élèves uniquement. L’attestation donne une chance à tous les élèves de faire valoir leurs compétences en LVA et LVB de façon formalisée. Ici, il s’agit d’établir un positionnement au niveau baccalauréat, cette démarche s’inscrit dans la continuité d’Ev@langue en 3ème et avant la certification obligatoire en LVE en BTS ou en licence.


Attestation de langues - Un élève ayant réussi une certification externe (DSD I, Cervantes...) peut-il être dispensé des épreuves d'attestation de langues ?

NON. Le format des épreuves n'est pas similaire. Il n'est pas prévu de dispense des épreuves destinées à délivrer l'attestation de langues.


Attestation de langues - L'attestation de langues est-elle notée ? Les notes obtenues peuvent-elles ou doivent-elles être incluses dans les notes du trimestre, et donc dans le contrôle continu ?

Ce temps d’évaluation par compétences n’est pas nécessairement noté.

Il est toutefois possible d’utiliser les épreuves conduites pour l'attestation de langues au titre d’évaluations certificatives notées et incluses dans la moyenne du troisième trimestre de la classe de terminale, à la condition que les supports utilisés s’inscrivent dans la continuité des entraînements.


Attestation de langues - Peut-on attribuer un niveau B2 à un élève de LVB ?

OUI. Si un élève parvient à témoigner d'un niveau supérieur au B1 (niveau cible) en fin de cycle terminal dans sa LVB, il est tout à fait possible de le faire figurer dans l'attestation de langues.


----- ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ LLCER

LLCER - L'enseignement de spécialité est-il susceptible d'être ouvert dans toutes les LVE ?

Non. Seuls l'allemand, l'anglais, l'espagnol et l'italien sont concernés par l'enseignement de spécialité et disposeront d'un programme, ainsi que les langues régionales suivantes : basque, breton, catalan, corse, créole, occitan-langue d'oc, tahitien.


LLCER - L'enseignement de spécialité peut-il être réparti sur plusieurs langues ?

Non. L'horaire imparti (4h en classe de 1ère, 6h en classe de terminale) n'est pas fractionnable entre plusieurs langues.


LLCER - Est-il possible qu'un élève choisisse deux enseignements de spécialité LLCER dans deux langues différentes ?

Non, il n'est pas possible pour un élève de cumuler deux enseignements de spécialité LLCER dans deux langues différentes.


LLCER - L'élève doit-il rédiger la transposition de document de manière formatée (introduction, développement, conclusion) pour répondre aux exigences du niveau attendu ?

L'exercice de transposition vise à évaluer la capacité du candidat à rendre compte de l'essentiel des idées et à les articuler au sein d'un discours fluide et cohérent. Toute synthèse, y compris de forme libre, évitant les redondances et maladresses et faisant preuve d'une articulation non artificielle sera donc valorisée. Les textes ne précisant pas la forme de la restitution attendue, on ne pénalisera donc pas un élève qui ne suit pas la structure classique "Introduction - développement - conclusion".


LLCER - L'épreuve écrite de terminale peut-elle comporter un écrit argumentatif ?

LLCER - Est-il possible d'avoir des modèles de dossier personnel de l’élève pour les spécialités LLCER et LLCER-AMC ?

Ce n’est pas prévu : la constitution du dossier est une démarche personnelle de l’élève visant à encourager l’esprit d’initiative. L’élève est donc invité à sélectionner des documents vus en classe pour rendre compte du patrimoine linguistique, littéraire et culturel que l’enseignement de spécialité lui a offert. L’épreuve orale vise à évaluer la maîtrise par le candidat des attendus du programme de l'enseignement de spécialité langues, littératures et cultures étrangères et régionales pour le cycle terminal.

Les sujets de l’épreuve écrite (sujets 0 par exemple) peuvent servir d’exemple pour étudier la cohérence interne d’un dossier.


LLCER - Anglais Monde contemporain

Une erreur s’est glissée dans la partie consacrée à l’enseignement de spécialité LLCER du guide de l’évaluation. La parenthèse (« hormis en LLCER anglais, monde contemporain ») dans le deuxième paragraphe en haut de la p. 75 de ce guide doit être supprimée. En effet, conformément à ce qui est écrit dans la note de service du 23-07-2020, l’épreuve de la classe terminale prévoit bien une traduction ou une transposition pour tous les enseignements de spécialité LLCER.


LLCER - Y a-t-il des allègements de programme comme l'an passé et comme dans certaines spécialités pour la session 2022 ?

NON. Il n'y pas d’allègements des programmes en cette année 2021-2022, les allègements de l’an passé étaient transitoires et liés au confinement de mars 2020.


LLCER - Quand les épreuves auront-elles lieu ? Pour les épreuves orales de LLCER en Terminale, y a-t-il déjà des dates précises ? Qui doit interroger les élèves et selon quelles modalités ?

Le calendrier du baccalauréat est défini dans la note de service du 22 septembre 2021, publiée au BO n°36 du 30 septembre 2021. L’épreuve écrite de LLCER se déroulera le mardi 15 mars 2022 de 14h à 17h30.

Les épreuves orales sont organisées en académie sur la même période. Le calendrier de l'épreuve orale de la spécialité LLCER n’est pas mentionné dans la note de service portant sur le calendrier du baccalauréat 2022, il est défini en académie. La remontée des notes sur Parcoursup est fixée au 08 avril 2022 au plus tard.


----- VOIE TECHNOLOGIQUE : ENSEIGNEMENT TECHNOLOGIQUE EN LANGUE VIVANTE (ETLV)

ETLV - L'élève peut-il choisir de suivre l'ETLV en LVA ou en LVB ?

OUI. À partir de la rentrée 2021, l'élève peut choisir de suivre l'ETLV dans sa LVA ou dans sa LVB, selon les possibilités offertes dans son établissement.


ETLV - L'ETLV et la LV doivent-ils apparaître séparément sur le bulletin de l'élève?

NON. Dans le cadre du contrôle continu, les notes des évaluations s'adossant à l'ETLV sont intégrées à la moyenne de la langue vivante concernée puisque l'ETLV s'intègre dans la séquence de langue vivante. L'appréciation portée fera mention des compétences orales de l'élève en cours d'ETLV suite à la co-évaluation effectuée par les deux enseignants en charge de cet enseignement.


ETLV - Quelle est la proportion de la note d'ETLV dans la moyenne du trimestre / semestre ?

L'ETLV fait partie intégrante de la langue vivante à laquelle il est adossé. De fait, il s'agit d'évaluations de langue vivante qui se déroulent en langue cible et dont le but est d’évaluer la capacité de l’élève à communiquer sur un domaine de son intérêt (compétences culturelle, linguistique et technologique), dans ce cas précis un sujet en lien avec la discipline technologique de la filière qu’il ou elle a choisie. Cela correspond aux descripteurs B1 et B2 du CECRL dans le cadre de l'évaluation en langue vivante.

NB : la répartition des volumes horaires variant d'un établissement à l'autre (1h ETLV + 1h LV, 1h ETLV + 1,5h LV), chaque établissement doit déterminer le poids à accorder à l'ETLV, en préservant l'équité entre les candidats.


ETLV - Selon quelle grille l'épreuve est-elle évaluée?

L'épreuve d'ETLV est adossée à la même grille nationale d'évalation que les autres épreuves orales. Cf. https://www.education.gouv.fr/media/70416/download


ETLV et attestation de langues - L'interrogation orale en ETLV est-elle un oral que l’élève passera à la fin de l’année de terminale, obligatoirement noté pour être pris en compte à la fois dans le contrôle continu et pour délivrer l’attestation ?

OUI. Dans la voie technologique, l'évaluation des compétences d'expression orale des élèves (en continu et en interaction) dans le cadre de l'attestation de langues est adossée à l'ETLV dans la LV concernée (LVA ou LVB). Cette évaluation s'appuie sur l'interrogation orale en ETLV définie au paragraphe 1B de la note de service du 28 juillet 2021 et dont la note est prise en compte sans pondération dans le calcul de la moyenne de LV concernée pour la classe de terminale.

Cette interogation orale est notée et la note attribuée est prise en compte sans pondération dans le calcul de la moyenne de langue vivante concernée, pour la classe de terminale : elle permet donc de positionner l'élève pour l'expression orale en continu et en interaction pour la délivrance de l'attestation, et elle est prise en compte dans le contrôle continu.


ETLV et attestation de langues - La note d’interrogation orale en ETLV pour la délivrance de l'attestation de langues se substitue-t-elle à toute autre forme d’évaluation en ETLV au 3ème trimestre ou à l’année ?

NON. L'évaluation spécifique organisée pour la délivrance de l'attestation de langues ne se substitue pas aux évaluations qui peuvent être menées par ailleurs dans le cadre des séquences de langue vivante et donc du cours d'ETLV. 


ETLV et attestation de langues - L’interrogation orale d’ETLV est-elle adossée au projet technologique conduit en enseignement de spécialité (c’est-à-dire le projet que les élèves préparent en cours d’année en STL, STI2D et STD2A) ?

L’élève présente à l’oral des ressources qu’il a produites lui-même. L'évaluation est menée de manière conjointe par le professeur de LVE et le professeur de la spécialité technologique afin d'évaluer la capacité de l’élève à communiquer en langue vivante étrangère sur un domaine de son intérêt (compétences culturelle, linguistique et technologique).

L'élève présenteun travail effectué en ETLV pendant le cycle terminal, travail qui peut être tout ou partie du projet, d’un mini-projet ou d’une étude, réalisés en ETLV ou en lien avec l’ETLV, en classe de première ou de terminale. La présentation de l’élève illustre un desaxes du programme de la LV à partir de travaux effectués en cours d’ETLV pendant le cycle terminal et pourra s’appuyer sur l’expérience de l’élève vécue dans le cadre du projet de spécialité.

Dans la mesure du possible, les séances d’ETLV en classe de terminale permettront d’aborder des enjeux des projets de spécialité à travers le prisme de la sphère de la langue-cible et/ou privilégieront des activités de type projet.


ETLV et attestation de langues - L’interrogation orale peut-elle porter sur l’enseignement d’ETLV de première et de terminale ou uniquement de terminale ?

L'évaluation d'expression orale adossée à l'ETLV pour la délivrance de l'attestation de langues porte sur des travaux du cycle terminal, en lien avec l'enseignement de spécialité concerné qui a fait l'objet d'un enseignement d'ETLV au cours de l'année de terminale (par exemple, si l'enseignement technologique sur lequel l'ETLV repose est différent classe de première et en classe terminale, alors l'interrogation orale portera sur l'enseignement technologique auquel l'ETLV est adossé en classe de terminale).


----- SECTION EUROPÉENNE OU DE LANGUE ORIENTALE (SELO) et DISCIPLINE NON LINGUISTIQUE (DNL)

SELO - Qu'en est-il des sections européennes ?

Cf. Sections européennes et DNL.

NB : Un élève pourra toutefois choisir jusqu'à 2 enseignements optionnels en plus de la section européenne. 


----- ABSENTÉISME

Absentéisme - Qu'est-ce qu'une absence justifiée ?

Article L.131-8 du Code de l'éducation : "Lorsqu'un enfant manque momentanément la classe, les personnes responsables doivent, sans délai, faire connaître au directeur ou à la directrice de l'établissement d'enseignement les motifs de cette absence.
Les seuls motifs réputés légitimes sont les suivants : maladie de l'enfant, maladie transmissible ou contagieuse d'un membre de la famille, réunion solennelle de famille, empêchement résultant de la difficulté accidentelle des communications, absence temporaire des personnes responsables lorsque les enfants les suivent. Les autres motifs sont appréciés par l'autorité de l'Etat compétente en matière d'éducation. Celle-ci peut consulter les assistantes sociales agréées par elle, et les charger de conduire une enquête, en ce qui concerne les enfants en cause."

"Il est rappelé que les certificats médicaux ne sont exigibles que dans les cas de maladies contagieuses." (Cf. Circulaire interministérielle relative à la prévention de l'absentéisme du 24-12-2014)


Absentéisme - Que se passe-t-il si un élève n'a pas obtenu suffisamment de notes dans la période (trimestre ou semestre) pour que sa moyenne soit représentative de son niveau ?

Si un élève n'a pas obetnu assez de notes pour sa moyenne soit jugée représentative de son niveau par son professeur (dans le respect du projet d'évaluation de l'établissement), il est convoqué à une épreuve ponctuelle dont les modalités sont définies ici.

Si c'est la moyenne de la classe première qui fait défaut, l'élève est convoqué pour une épreuve en début de terminale ; si c'est la moyenne de terminale qui fait défaut, l'élève est convoqué à une épreuve en fin de terminale. La note obtenue à cette épreuve ponctuelle se substitue aux notes obtenues en contrôle continu.


----- HARMONISATION

Harmonisation - Dans quel cas y a-t-il harmonisation des moyennes ?

Une harmonisation académique par discipline se tient à la fin de chaque année du cyle terminal.

Les moyennes annuelles retenues pour les candidats scolaires au titre des enseignements ne faisant pas l'objet d'une épreuve terminale, qu'il s'agisse des enseignements obligatoires ou d'enseignements optionnels, et les notes obtenues par les candidats individuels aux évaluations ponctuelles organisées dans ces mêmes enseignements sont transmises à une commission d'harmonisation, qui procède si nécessaire à leur harmonisation notamment dans trois cas constatés de discordance manifeste :

  • entre la moyenne annuelle obtenue par les élèves d'un même établissement dans un enseignement et la moyenne annuelle des résultats obtenus par l'ensemble des élèves de l'académie dans ce même enseignement ;
  • entre la moyenne des notes attribuées dans le cadre des évaluations ponctuelles pour un sujet donné à un lot de copies et la moyenne académique pour ce même sujet ;
  • entre la moyenne des notes attribuées dans le cadre des évaluations ponctuelles pour un sujet donné et la moyenne académique des notes attribuées pour l'ensemble des sujets portant sur le même enseignement.